Saut au contenu principal
print small medium large 

PAGE D'ACCUEIL /


Livre blanc sur le renouvellement démocratique

À une époque où l’on se préoccupe de la santé de la démocratie, l’Île-du-Prince-Édouard se distingue sur plusieurs plans positifs. Les Insulaires occupent le premier rang au pays pour ce qui est du taux de participation élevé aux élections, de leur intérêt et de leur engagement envers la politique, et de leur contribution à leur collectivité et à la société civile. La campagne électorale de 2015 à l’Île-du-Prince-Édouard a été marquée par de vigoureux débats sur les enjeux politiques et le taux de participation le plus élevé des trois dernières décennies. Au terme du décompte des voix, une opposition solide a été élue, avec pour la première fois dans l’histoire de l’Île un siège pour le Parti vert, et un gouvernement majoritaire à l’Assemblée législative.

Notre nouveau gouvernement s’est engagé, dans le discours du Trône de juin 2015, à « instaurer et soutenir un examen approfondi et complet des moyens de renforcer notre système électoral, notre représentation, ainsi que le rôle et le fonctionnement de l’Assemblée législative ».

Cette initiative reconnaît que le temps est venu d’examiner le renouvellement démocratique, pour plusieurs raisons. Notre société est en constante évolution, devenant de plus en plus diversifiée et mobile. Il est évident, à l’Île-du-Prince-Édouard comme dans le reste du Canada, qu’un système établi par la société stable, homogène et centrée sur la communauté des années 1800 doit faire l’objet d’un examen et d’un renouvellement pour être en mesure de répondre aux besoins du XXIe siècle. Le degré élevé d’engagement politique des Insulaires ne traduit pas nécessairement un taux de satisfaction élevé face à notre système électoral. De nombreux Insulaires ont fait valoir que leur vote n’entraînait pas, au sein de l’Assemblée législative, une représentation équitable et reflétant la diversité de notre société.

Le moment est donc propice pour faire appel au fort intérêt des Insulaires envers le discours politique et demander ce que nous voulons collectivement de notre système démocratique et discuter comment nous pouvons préserver nos forces tout en tirant avantage du renouvellement démocratique et de nouvelles approches. Nous ne faisons pas face à une crise de la démocratie – mais nous ressentons des pressions et elles pourraient s’intensifier. Nous pouvons toujours tenter de faire mieux.

Le livre blanc met l’accent sur la recherche d’avenues menant à l’amélioration du système électoral. La décision la plus fondamentale en démocratie, le droit fondamental de tout citoyen adulte, est de choisir les personnes qui prendront les décisions en son nom. La façon dont cela est fait a des répercussions extrêmement vastes. Le système électoral affecte la nature des campagnes politiques, le type et la diversité des candidatures, l’équité de la représentation et le ton du discours politique. Il est essentiel de se pencher sur cette question fondamentale, au moment où l’Île-du-Prince-Édouard va de l’avant avec la refonte de la carte électorale exigée par la loi après l’élection générale de 2015. Dans la foulée de cette étape fondamentale, nous pourrons nous pencher sur d’autres éléments importants de notre système et de nos processus démocratiques.

Le livre blanc lance ces travaux. Il trace l’historique du système électoral de l’Île-du-PrinceÉdouard,
explique les tendances récentes en matière de réforme électorale et les approches adoptées au Canada et ailleurs dans le monde et prend note des pressions émergentes en faveur du changement. Le document présente des mesures qui répondent aux préoccupations électorales exprimées par les Insulaires et invite des discussions sur d’autres secteurs susceptibles de faire l’objet de réformes. Il se termine par une description des différentes façons permettant aux Insulaires de prendre part à ce processus de renouvellement démocratique.

French - back to top